02.02.2023

Le legs universel net de frais et de droits

Par Agnès BENNI, Gestionnaire de patrimoine

Par testament, vous pouvez instituer une association ou un fond de dotation (par exemple dans la  recherche médicale) en tant que légataire universel, à charge pour cet organisme de faire un legs à une tierce personne que vous aurez désignée comme votre légataire.

En procédant ainsi,  le second légataire pourra recevoir le legs net de frais et de droits, ces frais seront supportés par l’association ou le fonds de dotation.

Prenons un exemple :

Le défunt n’a pas pas d’héritiers en ligne directe et souhaite désigner une association pour la recherche médicale en tant que légataire universel de son patrimoine, tout en gratifiant son filleul également (sans lien de parenté). Selon le barème des droits de succession en vigueur, le taux applicable serait de 60 %.

La valeur des actifs financiers objet du leg est de  300 000 €.

Les droits de succession à supporter par le filleul s’il recevait la totalité du legs serait de 180 000 € (60 %). L’actif net reçu par le filleul serait de 120 000 €.

Nous conseillons que le défunt institue l’association de recherche médicale comme légataire universel , à charge pour celle-ci de reverser au filleul la somme de 120 000 € et de régler le montant des droits qui s’élèveraient à 72 000 €.

Par conséquent, le solde de 108 000 €  pourra être consacré à la recherche médicale par l’association.

Il est conseillé de faire appel à son notaire pour rédiger le testament.

    • Famille
    • Patrimoine

    21.03.2024

    De l’évolution du régime de participation aux acquêts

    Le régime de participation aux acquêts connait un succès chez certains de nos voisins européens, comme les pays scandinaves. Il n’est que relativement peu choisi par les futurs époux français …  Peut-être à cause de sa nature « hybride » entre un régime de séparation de biens et qui s’appliquera pendant le mariage et un régime de communauté réduite aux acquêts en cas de dissolution.

    5 min
    Lire plus
    • Famille
    • Patrimoine

    18.10.2023

    Le testament protège le partenaire survivant…mais pas autant que le mariage !

    Depuis plusieurs années, le PACS est privilégié par les Français. Pour conférer au partenaire survivant la vocation successorale légale, le PACS pouvait être couplé d’un testament.
    Depuis un arrêt de 2022, l’efficacité de cette technique a été atténuée.

    4 min
    Lire plus